DOMODECO - Juin 2017

DOMODECO - magazine n° 73 - Décoration, architecture et design de la région lyonnaise

Abonnement magazine

Abonnement magazine DOMODECO

Articles récents

Articles populaires du mois

La cuisine fait son show

On aime la cuisine intelligente qui prend soin de nous. On adore son esthétisme exacerbé par un design audacieux. On est séduit par sa capacité à moduler ce lieu de prime abord figé. Mais par dessus tout, on ne peut plus se passer de son aptitude à transformer le cœur de la maison en un espace de vie. La cuisine n’est plus soumise au dictat froid de sa fonction première : cuisiner dans un univers cloisonné, pendant que la famille, attablée et affamée, trépigne, couteau et fourchette à la main. Aujourd’hui, nous la remercions pour son implication pleine et entière dans notre quotidien. Grâce à elle, nous échangeons, nous rions, nous jouons et oui tout de même, nous cuisinons dans cette atmosphère chatoyante, les implantations et les combinaisons suivant nos moindres faits et gestes. La fonctionnalité et l’ergonomie ne sont en rien sacrifiées par ses signatures esthétiques.

Souvent, ces dernières nous surprennent et s’éloignent des sentiers battus, prises dans la tempête créative des designers et des fabricants. La tendance s’emploie à satisfaire tous les styles. Ici, Boffi et Comprex nous offrent leur vision unique d’une empreinte graphique soumise à la volonté d’une modularité démultipliée. Hauteurs, largeurs, profondeurs, les modules sont à la carte, tout autant que les matériaux. Oui, les matériaux innovants et intemporels se tutoient et se mixent, sans fausses notes. La composition Salinas souligne l’éloquence des matériaux, mixant des façades en PaperStone®, des profilés d’aluminium finition anodisée noire mate, un évier en pierre de lave, un plan de travail en céramique Dekton, tandis que le modèle Alumina privilégie la texture, celle du bois mais avant tout de l’aluminium brossé recyclable, présentant pas moins de 4 coloris. Les rangements deviennent invisibles laissant carte blanche aux compositions visuelles et spatiales, fortes de modules bénéficiant de portes rentrantes, coplanaires, à même de lisser les décors.

Recto verso

La cuisine domine de toute sa stature. Dès que les volumes se sont ouverts, elle a su imposer sa quête de l’esthétisme et de la fonctionnalité. Elle oscille entre invisibilité et murs décoratifs. Un rangement certes ouvert mais travaillé. L’intelligence de l’usage a marqué son territoire. L’organisation est de mise, l’optimisation répond présente, orchestrées de main de maître par des systèmes flexibles, modulaires et ergonomiques. Côté salon, la cuisine semble sage, ne révélant rien des multiples éléments qui bouillonnent en son sein. L’îlot surplombe les décors, tel un maître de cérémonie, contenant l’effervescence en coulisses. Des coulisses d’exception entre les mains de la marque italienne Varenna. La collection Phoenix propose un design rigoureux, tout en offrant une liberté de composition étonnante, entre surfaces minimalistes et rangements décoratifs. Les déclinaisons se personnalisent, au son du laquage gaufré, du chêne, du noyer, de l’acier finition scotch brite et du Corian®.

Résonnance

En prenant ses aises au centre de la maison, la cuisine a redéfini son espace. Un nouveau vocabulaire a émergé : innovation, matériaux, technicité, modularité, fonctionnalité… l’ensemble de ce lexique étant à l’origine d’une nouvelle philosophie : la convivialité. Au goût du jour, le volume déploie ses talents propices à l’échange et au partage… Symboles même de la cuisine d’aujourd’hui, ces implantations témoignent d’une véritable interaction entre l’aménagement et les modes de vie. En osmose, la maison dialogue directement avec notre quotidien. Elle a su s’adapter aux évolutions et faire corps avec cette nouvelle écriture contemporaine. Les pièces s’appréhendent différemment, avec comme tempo principal, bien évidemment, la star du jour. Ce chef d’orchestre donne le La, fort d’une suprématie toujours plus affirmée.

Dès lors, les possibilités d’implantations ne connaissent plus de limites. Selon les desiderata, l’îlot se métamorphose en table/bar ou assoit sa vision monolithique massive, laissant l’espace dédié au repas revenir au cœur de la scène culinaire. La salle à manger revisitée ne fait plus l’objet d’un volume attitré mais se greffe à l’espace cuisine pour devenir un trait d’union avec le living. Les cuisines Bernollin et SieMatic en sont un parfait exemple. Le cuisiniste lyonnais n’a pas hésité à jongler avec un esprit chaleureux, réchauffé par le bois et la modernité, jouant sur l’horizontalité et la verticalité des modules, avec une touche colorée contemporaine. Un quatuor bien distinct qui pose le décor avec simplicité et originalité. L’élégance est de mise, au même titre que la fonctionnalité. SieMatic opère un glissement chromatique naturel entre gris flanelle et noyer, porté par de subtiles nuances de bois, oscillant entre modules ouverts et fermés. Chacun est lié, tout ponctuant une mise en scène définie.  

Caméléon

Malicieuse, la cuisine n’hésite pas à espionner les pièces voisines. Les compositions concourent à changer notre regard sur ce lieu de vie. Les décors suivent la sensibilité de l’architecture d’intérieur, pour répondre de manière homogène au ton insufflé par le mobilier de la salle à manger et du living. Au même titre que les autres pièces, la cuisine s’appréhende comme une mise en scène. Les scénaristes dévoilent un réel travail sur les matériaux, les combinaisons, sans omettre l’éclairage qui vient sublimer cette nouvelle approche. Ils jouent sur les contrastes, mettant en relief les textures, tout en déployant un véritable façonnage de la lumière au sein des rangements. Des rangements qui s’apparentent plus que jamais à des bibliothèques, des niches décoratives ou pourquoi pas un bureau. C’est le parti pris de la nouvelle cuisine signée Cesar. Un look urban-chic adouci par l’empreinte du mélèze clair et la brillance du blanc brillant.

En lien permanent

La cuisine garde toujours un parfait équilibre : un regard vers le design passé, un œil sur les technologies futures. Résultat, elle n’est jamais prise de court. Cette intelligence l’ancre dans l’air du temps, avec comme axe de réflexion un dialogue interactif entre nous et elle. Les écrans tactiles prennent d’assaut l’espace, tout autant que l’audio, la vidéo et internet. La cuisine est connectée et vibre au rythme des innovations. Preuve en est, Toncelli a présenté au dernier Salon de Milan, ce petit bijou imaginé par le Studio Carlesi, utilisant la fibre de carbone, non comme une finition mais comme une partie intrinsèque de la structure.

Cet élément est utilisé autant pour la « presqu’île » que les unités murales. Minimaliste, la cuisine cache bien son jeu, dissimulant un système de domotique averti, un écran tactile à même le plan de travail en verre fumé et une hi-fi intégrée. Somme toute, la cuisine d’aujourd’hui nous parle. Elle communique avec notre façon de vivre et n’est pas étrangère à ce nouvel élan familial, convivial qui gravite dorénavant au cœur des intérieurs.

 

Galerie d’images

Cuisine Phoenix. ©Varenna

1 réponse

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Magazine décoration, architecture et design

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

You have Successfully Subscribed!

11 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez11
+1
Email
DOMODECO - Le magazine décoration, architecture et design de la région lyonnaise