Les matériaux au service des gourmets

Îlot ou mural, le plan de travail est au centre des préoccupations. Choisi en fonction de son rendu esthétique, il ne met pas pour autant de côté la praticité, tant en termes d’entretien que de résistance. Depuis maintenant quelques années, les fabricants déploient leurs talents pour créer de nouvelles surfaces, répondant à toutes ces priorités.

Les pierres naturelles, reconstituées ou de synthèse dévoilent des décors aussi nobles que modernes. Les composites, quant à eux, jouent sur l’ultra-contemporain, au même titre que le verre. Mais tous ont un point commun, ils tutoient avec brio des matériaux intemporels : le bois ou encore l’inox. Bien d’autres mariages prennent vie au sein de l’espace culinaire, avec un spectre de finitions, ne souffrant plus d’aucune limite. Enchâssant les zones de préparation, de cuisson, intégrant des accessoires insolites…, le plan de travail se structure au rythme d’implantations audacieuses, force de dimensions, de relief, de chassé-croisé, révélés par ces matériaux qui aujourd’hui s’expriment, sans détours.

Galerie d’images

Le composite, éminence blanche

Plus la peine de le présenter, le composite s’exprime sans détours au sein de la cuisine. Connu sous bien des noms, selon les fabricants, le Corian®, créé par DupontTM ou encore Hi-Macs® ou Cristalplant®, il a littéralement séduit le monde de l’architecture, de l’habitat et du design. Particulièrement malléable, il octroie à l’univers de la cuisine des possibilités de formes insolites. Sollicité par toutes les plus grandes marques de cuisine, il dialogue avec les plans de travail. Il présente de nombreux avantages, en termes d’implantations. Sans joints apparents, il permet de développer de grandes portées. Sa finition satinée se patine avec le temps, dévoilant un aspect particulièrement doux et soyeux. Même s’il craint les rayures et la chaleur, tout autant que le stratifié, il reste un matériau « régénérable ». Ainsi, en cas de dommages importants, sa facilité de réparation, directement sur place, lui offre une seconde vie, en un rien de temps. Facile d’entretien, grâce à sa surface lisse, il n’emprisonne pas les bactéries et témoigne d’une hygiène parfaite, rehaussée par un blanc éclatant.

Le verre,  couleurs et éclat

Transparent, dépoli, givré, satiné, brillant, mat…, le verre se révèle littéralement au sein des espaces culinaires. Ses coloris et ses décors transcendent cet univers jouant sur les épaisseurs, les lumières et les reflets. Particulièrement résistant aux taches, il reste un matériau nécessitant un réel savoir-faire. Aujourd’hui, les fabricants visent des verres toujours plus faciles d’entretien. Trempé ou Securit, il n’en demeure pas moins incassable. Raison pour laquelle, sa pose, sa découpe doivent être l’œuvre d’un professionnel. Mais une fois qu’il habille votre cuisine, il offre un paysage aérien, oscillant entre des façades brillantes, un plan mat ou inversement, et des épaisseurs millimétriques.

Céramique et pierre, une résistance noble

La céramique prend d’assaut les plans de travail, emmenée par des nuances de textures. Au sein de la cuisine, son aspect nuancé crée des ambiances étonnantes se mariant parfaitement avec l’inox ou encore le bois, qui n’hésite pas à la réchauffer. Elle vise un toucher particulièrement agréable, offrant, par la même occasion, une résistance qui n’est plus à prouver ! Ce matériau noble, travaillé avec savoir-faire, propose des épaisseurs millimétriques, en totale opposition avec son caractère résolument massif. Autre alternative quelque peu mise de côté, le carrelage. Au sein de la cuisine, en crédence ou encore sur les plans de travail, il a malheureusement mauvaise presse. Ses insertions d’hier restent encore en mémoire, matérialisées par des joints aux épaisseurs démesurées et aux teintes noires ! Mais, aujourd’hui, il souhaite faire définitivement table rase de ses allocutions résolument passées. Preuve en est, il prend maintenant une tout autre voie, portée par des carreaux aux dimensions XXL. Les joints semblent s’envoler, les panneaux de 3 x 1 mètres, exhibant une continuité visuelle bluffante, soulignée par des chants taillés sur-mesure. Il se plaît à revêtir les plans, mais également les façades. Avec des joints, en résine, reprenant exactement la même teinte que les carreaux, les effets visuels lissent le décor, au profit d’une myriade de possibilités, apportée par la profusion de carreaux qui s’offrent à vous. La pierre et ses nombreux avatars demeurent intemporels au sein de l’espace culinaire. Répondant aux ambitions contemporaines, via de nouvelles compositions, développées par les fabricants, la pierre reconstituée ou de synthèse développe une résistance à toutes épreuves. CaesarStone®, Silestone®, Dekton®… proposent de véritables innovations, sous couvert d’un pourcentage de quartz supérieur à 90 %. Mêlés à d’autres minéraux, comme du verre, de la porcelaine ou même des résines, ces nouveaux matériaux apportent de la finesse, une multitude de décors, rehaussés par des centaines de coloris. Avec, en prime, une résistance particulièrement élevée aux chocs, à la chaleur, aux taches…

Votez pour cet article !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

  • Salon C!PRINT
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    Merci et à très bientôt !

    DOMODECO | le magazine décoration, architecture et designDOMODECO | le magazine décoration, architecture et design