Le tissu, exercice de style

Aujourd’hui, plus que jamais, le tissu nous fait traverser les pays du monde entier. Il nous ramène à volonté dans le temps au gré des époques, dans l’entrelacs d’un savoir-faire séculaire et d’une remise en question constante.

Oui, toujours cette ferveur, cette capacité à dompter les matières, à explorer de nouvelles techniques, à réinterpréter les styles et les motifs. Mais par dessus tout, quelle que soit sa génération, il provoque des émotions, les capture et les tisse. Un appel à composer, une ode à l’éloquence des volumes, une invitation à repousser les limites de la créativité et de l’audace.

Pour Dedar – contraction de Design D’Arredamento (design d’ameublement) – maison d’édition depuis 1976 : « la création puise son excellence dans la liberté d’inspiration, l’élégance, force d’expression, goût de l’expérimentation, amour des belles choses et une grande palette de couleurs ». Une vision cultivée par Thierry Guerin, Directeur France de la marque italienne. Ce passionné vous livre son interprétation de l’univers textile actuel.

Galerie d’images

Poésie apprivoisée

« Le tissu d’ameublement a opéré un changement de style ces dix dernières années, vers une dynamique plus graphique et un mélange des matières toujours plus maîtrisé. La résurgence des années 50, des années 30 croise le regard du style empire, des imprimés végétaux ou du style anglais très liberty. La mixité des époques conduit vers une richesse des effets visuels, pour devenir une matière-objet, qui signe le retour de la couleur dans la décoration : des verts vibrants, des tons cuivrés, une tendance pastel, des orangés atténués, quelques touches de jaune et un bleu classique. Mais également des motifs. Modernes, ils vont permettre d’accentuer les reliefs architecturaux, associés aux meubles, à l’art. »

Sophistication de la matière

Au service de la décoration, le tissu suit l’évolution architecturale, cette volonté de conserver les vues, de les suggérer sans les occulter. « Dans cette veine, le lin, la soie et la laine révèlent une assise plus contemporaine avec la viscose. Ce métissage et les procédés de finitions délivrent une matière plus légère, gonflante, avec des voilages au toucher extrêmement doux. Résultat : des rideaux aux tombés souples et élégants. L’éloquence du tissu s’exprime au cœur de sa trame, emmenée par des broderies et des fils fantaisies. Ils créent du relief, jouent sur les contrastes des fils lumineux, apportés par les effets lurex (fils métalliques), en opposition à un fond mat. Le naturel « rustique » revient sur le devant de la scène pour s’inscrire dans une vraie modernité, sous couvert d’un travail sur le lin, la toile de jute et des finitions de plus en plus belles. L’évolution marquante s’illustre dans le domaine des fils non feu. Le polyester ignifugé brillant offre des rendus plus naturels, comme la soie, tout en garantissant un usage durable et un entretien plus facile. Une qualité qui démultiplie les possibilités dans l’univers de l’hôtellerie. »

Élément essentiel d’un décor

« Le tissu est indissociable de la décoration. Son A.D.N permet de marquer l’identité d’un lieu avec prestance et singularité. Il participe également au confort et au bienêtre, absorbant et atténuant les sons. Aujourd’hui, les éditeurs ouvrent le champ des possibles, avec des matières tout simplement belles, des motifs remarquables et une palette chromatique étoffée. Tentures murales, rideaux, sous-rideaux, voilages, assises, paravents, têtes de lits… Les possibilités sont riches, mais toujours soucieuses d’un choix adapté à l’usage. En effet, les revêtements des canapés ou des fauteuils, composant le coin télé, seront nettement plus sollicités. Les tissus des rideaux, ornant la baie vitrée orientée plein sud, doivent être protégés par des doublures, des voilages, des filtres solaires sur les vitres… ou sollicités des matières plus résistantes. Sans omettre l’aspect esthétique ! Les matières naturelles sont vivantes et nécessitent en conséquence une attention particulière, notamment en cas de taches. Les velours de soie sont magnifiques, mais il faut accepter un entretien régulier et avant tout la patine du temps. Le tissu est un acteur de la décoration. Raison pour laquelle, il doit être défi ni en amont des réalisations, comme un élément moteur et non comme un accessoire. »

Thierry Guerin, Directeur France de la marque Dedar.

Votez pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    Merci et à très bientôt !

    DOMODECO | le magazine décoration, architecture et designDOMODECO | le magazine décoration, architecture et design