DOMODECO - Juin 2017

DOMODECO - magazine n° 73 - Décoration, architecture et design de la région lyonnaise

Abonnement magazine

Abonnement magazine DOMODECO

Articles récents

Articles populaires du mois

Rêver, partager, vivre son projet

Du choix du terrain, jusqu’à l’aménagement intérieur et extérieur, l’agence Dank Architectes a su ériger un projet emmené par une réelle synergie entre les attentes des propriétaires et leur vision créative. Une rencontre qui a donné naissance à une construction logée dans un environnement intimiste, insufflant une vraie relation entre l’espace indoor et outdoor. Une réelle symbiose entre la bâtisse et l’habitant, auréolée d’un parti-pris architectural à la mesure du savoir-faire des trois jeunes architectes, toujours plus audacieux.

Réflexion sur l’usage

Séduits par les précédentes réalisations de Dank Architectes (cf magazine DOMODECO octobre 2012), Céline, Jean et leur 3 enfants, ont fait appel à Steven, Gilles et Thibault pour façonner et matérialiser le rêve d’une vie. Un seul desiderata, avant de leur donner toute leur confiance, des espaces définis dans une dynamique d’échange, ouverts sur l’extérieur. Vœu exaucé ! Dès le premier regard, Thibault, chef du projet, a su entrevoir tout le potentiel du terrain :

Nous nous sommes immédiatement projetés, créant un lien invisible entre la maison et le jardin. La planéité du terrain laissait entrevoir une maison rayonnant sur les quatre façades, exprimant une vie de plain-pied, atténuant notre obligation d’une architecture plus classique.

En effet, lovée au cœur de la Vallée d’Azergues, la construction a dû se plier à des codes stricts, propres aux règlements d’urbanisme en vigueur, à l’instar de la problématique du toit, conçu à l’origine en terrasse, accusant aujourd’hui une pente minimale de 20 %. Des contraintes insufflant une architecture plus formelle :

Nous avons pris le parti de nous concentrer sur la façon dont les habitants allaient appréhender leur quotidien et de créer des relations de vie entre chaque composante.

Mais c’était sans compter sur l’imagination de nos trois talents. L’élément marquant de cette architecture se révèle avec force sous la forme d’un cube qui s’est littéralement glissé au sein de la maison, lié par un revêtement continu en Viroc® dedans-dehors, alors que le reste des façades s’habille de crépi.

Volontairement, la maison a été imaginée relativement compacte, avec une surface au sol de 145 m², rehaussée d’un étage de 90 m² et démultipliée par le dialogue avec l’extérieur. Notre vocation n’est pas de quadrupler les mètres carrés, mais de répondre aux besoins des gens. Bien souvent, il est nécessaire de réduire les ambitions des clients, afin de conserver une cohérence de vie, mais également de garder du budget pour aménager les espaces intérieurs, de les rendre plus fonctionnels et confortables.

Dès lors s’installe un rythme marqué entre chaque pièce et son angle de vue extérieur, dévoilant un véritable travail d’orfèvre sur les ouvertures, réalisées par Opti Energie (St Priest). Les châssis tout hauteur affleurent le sol, sans imposte, en partie haute. Sans plus aucune barrière, la lumière vient glisser sur toute la profondeur, jusqu’au cœur même de la maison. Chaque espace offre une vue traversante d’est en ouest ou du nord au sud, ventilé et éclairé naturellement. La liaison indoor-outdoor est retranscrite également dans le choix des matériaux. Côté cuisine, le revêtement des façades se prolonge dans la teinte même du crépi, le carrelage intérieur dans celui du grès cérame habillant le sol de la pergola. Côté salon, la boîte se réchauffe via un parquet devenant sur la terrasse un platelage bois ajouré, en ipé. Prédominante, la question de l’usage a pris les commandes du projet.

Nos réalisations soulignent toujours une maîtrise du rangement. Cette intégration sur-mesure, entièrement réalisée dans chaque pièce par la menuiserie Publié (Bully) traduit une volonté d’optimiser mais également de laisser le champ libre à une décoration plus minimaliste. Le rangement devient élément de séparation tout en exprimant sa fonctionnalité cachée. Plus que cela, il devient un atout dans la circulation. Syndrome de la cuisine américaine, les appartements se sont vu décloisonnés, sans autre forme de réflexion. Nous privilégions la communication, sans perdre de vue la notion d’intimité. Les meubles intégrés prennent alors le relais dans un souci de mutualisation des fonctions, sans plonger dans l’open space vertigineux.

De l’élaboration du scénario, à la maîtrise d’œuvre, jusqu’aux conseils déco, Dank Architectes a su concevoir une maison vivante, ingénieuse, où le confort est maître des lieux. Pour Thibault,

La relation avec les propriétaires a été vraiment très intéressante. Il nous ont donné leur confiance, prenant en considération chacun de nos points de vue, de notre recul. » Un sentiment confirmé par Céline, « des prémices à la remise des clefs, l’échange avec les architectes a été gratifiant, garant d’une cohérence globale du projet. Le résultat est là. Ils ont su anticiper, nous guider et nous accompagner. Chaque membre de ma famille existe individuellement, exprime ses besoins de solitude pour créer au cœur des pièces de jour une notion de convivialité, qui change le regard de notre quotidien. Cette maison est la concrétisation d’une vision architecturale, collégiale et familiale.

 

Galerie d’images

Architecture et agencement intérieur/extérieur réalisés par l'agence Dank Architectes D.P.L.G. Photograhe Frenchie Cristogatin.

1 réponse

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Magazine décoration, architecture et design

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Épinglez
+1
Email
DOMODECO - Le magazine décoration, architecture et design de la région lyonnaise