En ce lieu, nous pourrions presque croire à la magie ! Sur 93 m2, Candice Bruny a concentré son savoir-faire architectural et décoratif pour repenser l’intégralité de cet appartement, dans un immeuble du XXe siècle, équilibrant les coûts entre un équipement haut de gamme, un agencement sur-mesure, les finitions soignées et une décoration élégante. Maîtrise.

Le parfait équilibre

Hors-d’œuvre

Candice Bruny - Lauréat N°2
Concours ArchiINSTARS

Soucieux de modeler leur lieu de vie à leur image, les propriétaires, Magali et Jonathan, ont privilégié une approche architecturale. Le cahier des charges était clair : conserver le parquet, concevoir une grande cuisine ouverte sur le séjour, une salle de bains avec douche et baignoire, une suite parentale avec dressing, un espace buanderie indépendant et un poste de travail. Pour le reste, l’architecte d’intérieur a eu carte blanche.

Ainsi, l’implantation des pièces a été révisée, en prenant en considération les évacuations existantes et la reprise du parquet. En premier lieu, Candice Bruny a concentré son attention sur l’entrée de plus de 20 m2, inexploitée, pour mieux laisser les volumes périphériques respirer à leur guise. Ce préambule a été partitionné, en plusieurs fonctions distinctes, dévoilant une nouvelle dynamique impulsée par les deux modules toute hauteur. Ces deux éléments marquent l’identité retrouvée de l’entrée, tout en générant du rangement décoratif et fonctionnel. Ils s’inscrivent également comme des axes à même de créer de la matière architecturale participant à une toute nouvelle circulation transversale. Revêtues de tissu, les façades sont subtilement soulignées par des profilés en laiton brossé qui assoient l’élégance et la sophistication, fils conducteur de la réalisation. Au verso, ces modules dévoilent toute leur pertinence. Sur le premier s’adosse la buanderie en lien étroit avec l’espace nuit. Tandis que le coin bureau/bibliothèque, ouvert sur la pièce de jour, s’appuie sur le deuxième.

À dess(e)in

De part et d’autre, les volumes évoluent avec plus de liberté. Pour maîtriser chaque détail, l’architecte d’intérieur a fait appel au maître artisan ébéniste Yannick Faure. Résultat, l’ensemble de l’agencement est le couronnement de sa conception, des rangements de l’entrée, au meuble télévision, jusqu’aux portes de placards ou encore à la cuisine… Cette dernière répond avec brio au souhait des propriétaires. En lieu et place d’un ancien bureau attenant à une chambre, elle a su s’imposer pour dialoguer avec le salon et le paysage fluvial. Avec son caractère contemporain, la cuisine prend ses aises sur toute la largeur, habillée du matériau intelligent FenixNTM et de la céramique Inalco Ceramicas en crédence et plan de travail (entreprise Aznar) qui lui confèrent une présence à la fois sobre et recherchée.

L’îlot s’inscrit au centre des attentions, aussi bien culinaires que conviviales. Le tout dompté par un éclairage élaboré (Elec Création), à l’instar de l’ensemble de la réalisation. En effet, pour Candice Bruny, les luminaires participent pleinement à la construction des ambiances. Spots, appliques, suspensions, plafonniers ou bandeaux LED… l’architecte d’intérieur joue avec la lumière pour mieux captiver les regards et les orienter sur les détails, mais également pour flatter les scènes, valoriser la matière ou souligner les matériaux. La rythmique des lieux est insufflée notamment par le contraste de hauteurs des faux-plafonds, qui délimitent finement les pièces tout en dissimulant les éléments techniques, comme la climatisation ou encore deux poutres porteuses traversantes.

Cohérence des détails

Cette réalisation s’illustre par un sens des finitions qui trouve toujours un écho pertinent, soit architectural soit ornemental. De véritables fils d’Ariane à même de créer une harmonie globale et une unité. Prenons par exemple les portes et les façades de rangements. Chacune se pare de moulures, style Art déco, en résonance avec la façade de l’immeuble. Ou encore le métal noir qui se répète sur les luminaires Wever & Ducré, l’appareillage Niko, la robinetterie Ondyna Cristina et les profilés de la paroi de douche. La couleur a également son mot à dire. Évoluant au gré des pièces, elle sait se faire discrète ou s’affirmer dans les espaces de circulation et la chambre pour dynamiser les volumes. Finesse et précision pour un budget global de 1 000 euros du m2 ! Une prouesse.

Candice Bruny, Réflexion et Sophistication

Candice Bruny
Candice Bruny

C’est à l’école lyonnaise CREAD que Candice Bruny devient titulaire du titre d’architecte d’intérieur, en 2012, avant d’explorer les facettes de son métier à Megève. Là, aux côtés de Fanny et Yannick Gicquel – créateurs de l’agence Refuge, spécialisée en architecture d’intérieur, décoration et design –, elle aiguise, pendant cinq ans, ses talents sur des projets d’altitude, flirtant notamment avec le monde exigeant des chalets.

De cette expérience, Candice Bruny garde une sensibilité avertie aux matériaux nobles, aux textiles et à l’intégration sur-mesure. Sans omettre sa connaissance pointue du design et sa capacité à concevoir des projets clés en main, qu’elle met au service de ses propres réalisations, depuis 2017, date de son retour à Lyon.

Candice Bruny

Voir le site


Photographe Erick Saillet

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Articles récents

  • Populaires

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    RGPD national

    Merci et à très bientôt !