Salle de bains, une pluie de revêtements

Dans la salle de bains, les surfaces jouent un rôle de premier ordre dans la définition même de l’ambiance. Elles participent au décor tout autant que le mobilier ou la robinetterie. Mais l’exigence de la pièce humide les pousse à explorer des propriétés innovantes, sans jamais sacrifier l’esthétique.

Ce lieu a toujours été le laboratoire expérimental du carrelage. Mais depuis que la concurrence aiguise ses sens, il se réinvente avec une surenchère d’effets surfacés, maîtrisant aussi bien la texture, la couleur que l’impression numérique. Certes, il se complaît dans l’imitation, mais avec quelle éloquence ! Après avoir revisité ses classiques, le bois, le cuir, le métal ou le tissu, le carrelage s’inspire aujourd’hui du papier peint, voire du tapis.

Papier peint avec système Fiberglass, fibre de verre composée à partir d'un tissu réalisé de fils spéciaux imprimés avec des encres à base d'eau. Une colle spécifique permet à la fois de recouvrir le plâtre ou des revêtements existants et la finition polyuréthane concède une pose dans les zones humides, telles que les salles de bains, les spas, les douches, etc. Décor Acacia, imitation béton. ©N.O.W. Edizioni
Papier peint avec système Fiberglass, fibre de verre composée à partir d’un tissu réalisé de fils spéciaux imprimés avec des encres à base d’eau. Une colle spécifique permet à la fois de recouvrir le plâtre ou des revêtements existants et la finition polyuréthane concède une pose dans les zones humides, telles que les salles de bains, les spas, les douches, etc. Décor Acacia, imitation béton. ©N.O.W. Edizioni

Qu’à cela ne tienne, le papier peint est loin d’avoir dit son dernier mot et vient empiéter à son tour sur le terrain de jeu de son camarade avec un système de fibre de verre revêtue d’une finition prospective. Soit, un ticket express sous la douche ! Les décors suivent et font sensation, propulsant la salle de bains dans de nouveaux univers. Applicable même sur du ciment, des carreaux céramiques et bien sûr du plâtre, le papier peint devient un sérieux adversaire. Mais lui-même peut être la proie de la résine qui, en recouvrant tous les types de surfaces – nécessitant tout de même un nombre de couches inférieures préalables –, devient hybride. Sols, murs, les espaces sont unifiés, sans la moindre jointure, et les volumes domptés par des aplats chromatiques lisses ou irréguliers.

Sans omettre le Solid Surface ! Tout-terrain, il se plie à la volonté du geste artisanal, avec précision et flexibilité. Tour à tour objet, baignoire, vasque et revêtement mural, le matériau répond à des exigences d’hygiène, de résistance, tout en étant thermoformable. Aujourd’hui, il imite aisément la pierre et joue sur des reliefs texturés. Il gagne le titre de roi du labo !

Grès cérame réinventé

Le carrelage Artwork se compose de petits fragments de matières et de couleurs composant des figures géométriques aléatoires, à mi-chemin entre le terrazzo vénitien et les motifs du style Memphis des années 80. Le projet s’articule autour de trois tonalités, de trois échelles de granulométries et de douze variantes décoratives, en finition mate ou glossy :

Corian® et Hi-Macs Structura® : de nouvelles possibilités

Corian® dévoile une nouvelle technologie de couleurs en ajoutant huit coloris à la ligne Prima, ici version Cosmos. Une nouvelle facette du matériau et un riche potentiel de décor et de design, tout en optimisant ses propriétés uniques.

Les surfaces Hi-Macs Structura® s’illustrent par des motifs en 3 D. Ses caractéristiques permettent au matériau d’appréhender les espaces humides, jusque sous la douche. Sous forme de plaques, il donne du relief aux volumes et de l’envergure. Modèle mural Classic.

Des décors polis

Kerakoll Design House est un projet à part qui explore le monde du ciment et de la résine pour sols et murs, éclairé par une vision architecturale innovante. Le sol en bois Legno+Color, le mur et le plan vasque Wallcrete, associés à la plinthe Invisibile, se distinguent par des couleurs naturelles et veloutées Warm, imaginées par Piero Lissoni, qui font fi des problématiques d’humidité.

La résine Spaziocontinuo s’inscrit comme une alternative au béton. Sans aucun joint, ce revêtement continu est parfaitement adapté aux travaux de rénovation, s’appliquant sur tous types de surfaces, au mur ou au sol. Imperméable, elle présente une épaisseur de 2 ou 3 mm, sans se fissurer, grâce à ses propriétés flexibles et élastiques, nécessitant un nombre de couches inférieures préalables. Avec plus de 2 000 coloris, elle peut reproduire des effets de textures uniques.

Le bois sans les inconvénients

La technologie Corktech offre la solution Hydrocork, un sol en liège composite pour les pièces humides, en pose flottante d’une épaisseur de 6 mm, idéal pour les rénovations. Étanche, la lame de 122,5 x 14,5 cm propose treize finitions avec une surface en relief. Avec une couche d’usure de 0,55 cm, elle est adaptée à une utilisation résidentielle et tertiaire.

Merci de patienter...

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

J'accepte de recevoir la newsletter DOMODECO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • MAISON&OBJET Paris 2018
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    RGPD national

    Merci et à très bientôt !