Céramique charismatique

La 35ème édition du salon Cersaie, dédié à la céramique et à l’ameublement de la salle de bains, a confirmé la croissance d’un marché qui s’inscrit dans les performances esthétiques et fonctionnelles. Temple du revêtement et de l’innovation, ce rendez-vous témoigne d’une scène dynamique où les expérimentations industrielles ouvrent le champs des possibles.

Aujourd’hui, les technologies numériques portent la céramique en haut du podium. La qualité supérieure des matériaux et la robustesse renforcée, octroient aux dalles records de 160 x 320 cm ou 120 x 240 cm, une finesse millimétrique de l’ordre de 6 mm et une plus grande légèreté. Dès lors, les carreaux généreux s’apparentent à une seconde peau et tutoient le monde panoramique du papier peint.

Les surfaces sont parfaitement fidèles à leurs modèles de prédilection, le bois ou encore les pierres naturelles. Et dans ce domaine, le marbre remporte le césar du meilleur acteur ! Les caractéristiques du matériau sont bien présentes, jusqu’à confondre la céramique et la pierre. Et pas n’importe quelles pierres. Celles de caractères : travertin, onyx, marbre Emperador… Jusqu’à inventer des hybrides.

Via le graphisme numérique, les motifs sont imprimés sur la surface, sans contact direct, à l’instar du papier peint ou du tissu. Une technique qui évolue dans l’inédit, source de matières compactes, de couleurs homogènes et de surfaces veloutées, au toucher embelli par une haute brillance ou un effet matifiant. Sans omettre le métal oxydé, le bronze et ses riches variations, la résine, le béton…

Côté bois, la ressemblance est plus que frappante. L’illusion va plus loin et retranscrit le visuel et les textures avec des effets vieillis ou encore des techniques artisanales traditionnelles du Japon, comme la collection Kasai de Refin Ceramiche, qui traduit en surface le travail du bois brûlé, des carreaux sillonnés par des fissures.

Le mimétisme oui, mais également les interprétations créatives. Les designers (lire aussi Piano by Ronan & Erwan Bouroullec) se baladent sur les surfaces céramiques comme une évidence. La couleur vibrante n’a d’égal que les motifs géométriques à combiner et à mixer, travaillés sur des carreaux de 20 x 20 cm.

Une céramique au plus haut de sa forme toujours plus empathique avec l’univers de la décoration et de l’architecture.

Motifs mix

Sens (itif)

Carreau Palladiana, sol et mur, grès cérame teinté masse, finition mate. 60 x 60/120 cm. 4 couleurs et 6 dessins. Design Studiopepe pour Ceramica Bardelli. Présentation dans le show room Spotti - Scénographie Home Couture by Studiopepe. Photographe Silvia Rivoltella.
Carreau Palladiana, sol et mur, grès cérame teinté masse, finition mate. 60 x 60/120 cm. 4 couleurs et 6 dessins. Design Studiopepe pour Ceramica Bardelli. Présentation dans le show room Spotti – Scénographie Home Couture by Studiopepe. Photographe Silvia Rivoltella.

Mâtiné Chromatique

Pierres de caractère

Leçon de géométrie

Veiné

Plus vrai que nature

Grès cérame Notte Koi et Notte, collection Kasai, inspirée de la technique artisanale traditionnelle du Japon, où le bois est travaillé par brûlure, en carbonisant principalement le bois de cèdre pour le protéger et le conserver. 25 x 150 cm. ©Refin Ceramiche
Grès cérame Notte Koi et Notte, collection Kasai, inspirée de la technique artisanale traditionnelle du Japon, où le bois est travaillé par brûlure, en carbonisant principalement le bois de cèdre pour le protéger et le conserver. 25 x 150 cm. ©Refin Ceramiche

Éminence noire

Votez pour cet article !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

  • Salon C!PRINT
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    Merci et à très bientôt !

    DOMODECO | le magazine décoration, architecture et designDOMODECO | le magazine décoration, architecture et design