Mutina est le reflet d’une céramique inventive qui bouscule les codes établis depuis 2005, entre recherche et expérimentations. En 2008, la marque se tourne vers la sensibilité des designers d’horizons différents…

…avec la complicité de Patricia Urquiola, suivie de près par le duo Raw-Edges (Yael Mer et Shay Alkalay) ou encore Ronan et Erwan Bouroullec. Soit aujourd’hui, l’une des teams les plus remarquables constituée par un homme : Massimo Orsini. Pour le fondateur, tout repose sur l’humain et le ressenti : « On ne peut travailler qu’avec des gens que l’on aime ».

En résonance au salon Cersaie, le show room Mutina, à Modene, a dévoilé ses nouveautés sous le regard des designers cités. Parmi les nouvelles gammes hautes en textures et en motifs, Piano bat la mesure.

Grès cérame émaillé Piano, à rythmer avec 2 formats 10 x 30 et 7,5 x 30 cm. 5 coloris. Design Ronan & Erwan Bouroullec. ©Mutina
Grès cérame émaillé Piano, à rythmer avec 2 formats 10 x 30 et 7,5 x 30 cm. 5 coloris. Design Ronan & Erwan Bouroullec. ©Mutina
Portrait de Ronan & Erwan Bouroullec. Work in progress de la collection Piano. Studio Bouroullec. ©Mutina
Portrait de Ronan & Erwan Bouroullec. Work in progress de la collection Piano. Studio Bouroullec. ©Mutina

Pour Ronan Bouroullec, croisé lors de l’inauguration du show room lyonnais Carothèque – Mutina : « L’intelligence du design passe par le dialogue, celui avec les artisans et les fabricants. C’est un métier « empathique » qui nécessite de comprendre le contexte, les mœurs sociétales, les gens… afin de formuler la réponse adéquate. »

Sans nul doute, Mutina privilégie le renouvellement et favorise une relation unique entre le créateur et sa création. Au regard de cette dynamique conceptuelle, Piano est un projet qui interagit avec l’architecture, le décor et l’humain.

Ici, la réponse est une mélodie de couleurs et de formats née de l’imaginaire du tandem fraternel. Elle vise la disparition des carreaux, via une légère variation de tailles et de textures, créant une certaine vibration proche du miroitement de l’eau.

Une figure d’optique, non-géométrique, à combiner à la verticale comme à l’horizontal. « Nous voulions perdre cette lecture classique du carreau, au profit d’une combinaison qui intègre les joints de 2 mm, dans l’esthétique même du projet. » souligne Ronan Bouroullec. Une autre approche de la céramique.

Votez pour cet article !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

  • Salon C!PRINT
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    Merci et à très bientôt !

    DOMODECO | le magazine décoration, architecture et designDOMODECO | le magazine décoration, architecture et design